Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le nouveau Partenariat germano-togolais pour les réformes

Togo Bonne gouvernance

OUTCHA Akoua Enyonam Odile Coordinatrice suivi et évaluation ONG ODIAE Atakpamé, présente un ouvrage sur la décentralisation et liberté locale aux populations., © Christophe Mawonou

08.06.2021 - Article

Le Togo, champion des réformes

Depuis son adhésion au « Compact with Africa », le pays fait preuve d’un grand dynamisme sur les plans politiques et économiques. L’accélération du processus de décentralisation, marquée par la tenue en 2019 des premières élections commu­nales depuis plus de trois décennies, ainsi que l’amélioration considérable des conditions d’investissement (gain de 59 places dans l’indice Doing Business de la Banque Mondiale depuis 2018) témoignent de sa forte volonté de réforme. En reconnaissance du succès des réformes réalisées et de sa vision ambitieuse, le Togo est le septième pays africain, après la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Tunisie, le Sénégal, l’Éthiopie et le Maroc, avec lequel l’Allemagne souhaite conclure un partenariat pour les réformes.



Une nouvelle forme de coopération particulièrement étroite et ambitieuse

Initiés en 2017 par le Ministère fédéral allemand de la Coopé­ration économique et du Développement (BMZ), les Partena­riats pour les réformes incarnent le changement de paradigme dans l’approche et la qualité de la coopération allemande au développement. Ce nouveau modèle de coopération est des­tiné aux pays particulièrement réformateurs. Ces pays « cham­pions des réformes » bénéficient de fonds supplémentaires pour la réalisation de leur vision de réforme. L’objectif général est d’améliorer les conditions-cadre économiques dans le but de promouvoir les investissements, la croissance économique durable et la création d’emploi. Cela afin d’améliorer les reve­nus, les perspectives économiques et les conditions de vie de la population africaine croissante.


Elèves en atelier LETP Sokodé
Elèves en atelier LETP Sokodé © KfW Bureau Lomé

Les partenariats pour les réformes

  • constituent la contribution bilatérale de l’Allemagne à la mise en œuvre de l’initiative du G20 « Compact with Africa » ;
  • sont axés sur les objectifs de l’Agenda 2063 de l’Union africaine pour la transformation sociale et économique du continent et se fondent sur les stratégies de développement nationales des pays partenaires ;
  • sont basés sur un engagement réciproque : Un agenda de réformes est convenu dans le cadre d’un dialogue politique mené étroitement entre les deux parties. Des jalons de mise en oeuvre des réformes sont définis et consignés dans une matrice des réformes. L’octroi des fonds supplémentaires est lié à l’atteinte de ces jalons.

Objectifs du nouveau Partenariat

Le nouveau Partenariat reconnaît et soutient la dynamique de transformation structurelle au Togo telle qu’articulée par la Feuille de route gouvernementale « Togo 2025 ». Dans l’objectif ultime de promouvoir la création d’emploi, il met l’accent sur les domaines de coopération stratégiques suivants :


  • Amélioration du climat des affaires et d’investissements en s’appuyant sur une offre de formation professionnelle de qualité en phase avec le marché du travail et en renforçant l’attractivité du pays auprès des investisseurs ;
  • Renforcement de la transformation agro-industrielle et de ses chaînes de valeurs comme moteurs de croissance et d’emploi ;
  • Promotion de la bonne gouvernance et du développement des territoires comme leviers de croissance inclusive.

Autres contenus

La matrice des réformes
La matrice des réformes © coopération allemande

La Transformation aggro-industrielle
La Transformation aggro-industrielle © coopération allemande
Retour en haut de page