Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Renforcement du système sanitaire au Togo 

giz - Programme PROSANTÉ

giz - programme PROSANTÉ, © giz - programme PROSANTÉ

26.11.2019 - Article

L’Allemagne contribue à renforcer le système sanitaire togolais à travers le programme intitulé « Renforcement du système sanitaire au Togo ». La zone d’intervention est la région de la Kara et de façon ponctuelle la région centrale.

La coopération technique à travers la GIZ met en œuvre le projet « Renforcement du Systeme Sanitaire – Santé reproductive et droits sexuels (ProSanté) ». Il a pour objectif d’améliorer la santé de la population du Togo, particulièrement dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive et des droits.

Les champs d’intervention sont les suivants :

  • Améliorer la qualité des services sanitaires dans la région du projet notamment celle des services SSRD inclusifs et intégrés,
  • Renforcer l’utilisation des services SSRD, entre autres par une meilleure collaboration avec d’autres secteurs et des organisations de la société civile, et
  • Appuyer le Ministère de la Santé dans le domaine du pilotage et du renforcement du système sanitaire.

L’appui-conseil spécifique et en matière de processus, la promotion de la mise en réseau et le renforcement des capacités orientées vers le travail en équipe serviront à améliorer l’approvisionnement en services SSRD de bonne qualité. Ce faisant, non seulement l’offre dans les institutions sanitaires est améliorée, mais également la demande est stimulée. Le projet a démarré en juin 2018 et a une durée de 3 ans.

L’engagement de la coopération technique allemande est complété par celui de la coopération financière avec le projet « Renforcement du système sanitaire – Santé Reproductive et Droits Sexuels (SRDS) ». Il est mis en œuvre par le KfW.

Les principaux volets d’intervention sont :

  • Mise à niveau, construction ou extension, réhabilitation et équipement des formations sanitaires actuellement classifiées SONU,
  • Appui à l’approche-qualité et à la formation continue du personnel concerné par les soins maternels et néonatals, et
  • stimulation de la demande à travers une approche communautaire.

Le projet de la coopération financière a aussi commencé en 2018. Suite aux négociations intergouvernementales germano-togolaises de mars 2019, un engagement financier supplémentaire est réservé pour la seconde phase du projet. La phase II permettra en conséquence de compléter les investissements de la phase I et d’étendre le projet à d’autres centres de santé dans la Région de la Kara et éventuellement aux centres SONU de la Région Centrale, en fonction de la disponibilité des ressources.

Retour en haut de page