Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Formation et croissance durable pour créer des emplois de qualité

Togo

Togo, © picture alliance / Simon Daval/MAXPPP

16.04.2018 - Article

Le Plan National de Développement du Togo attache une importance cruciale à l’amélioration tant des conditions cadres du secteur privé que de la formation professionnelle, et ceci en vue d’atteindre ses objectifs ambitieux relatifs à la croissance de l’emploi et de l’économie. En conséquence, le but déclaré de la coopération allemande au développement consiste à contribuer à la fois à l’amélioration des conditions cadres du secteur privé et au développement des possibilités de formation et d’emploi. Procéder de la sorte permet de promouvoir une meilleure qualification des travailleurs tout en créant davantage d’emplois et de possibilités de revenus, notamment pour les jeunes togolais. Introduire une approche de formation en alternance et améliorer l’accès à la formation initiale et continue ainsi que leur qualité sont des préoccupations majeures à cet égard. En outre, l’ensemble des programmes de notre coopération sont intensifiés depuis 2018, afin de mieux les axer sur les besoins du secteur privé et d’améliorer les conditions cadres propices aux investissements au Togo.

Formation en alternance dans les établissements scolaires et en entreprise

S’agissant de la formation professionnelle, il est notamment prévu d’améliorer la qualité de la formation artisanale. Des plans de formation sont élaborés avec des fédérations et chambres de l’artisanat tandis que des partenariats sont mis en place avec des établissements de formation. Des artisans souhaitant former des apprentis en alternance bénéficient de formations techniques et didactiques. Les organismes publics sont conseillés sur la façon de réformer le système de formation professionnelle en impliquant le secteur privé. Fort du succès obtenu dans l’artisanat togolais, cette approche sera dorénavant étendue à d’autres secteurs pertinents pour l’économie locale tels que l’agriculture et les énergies renouvelables. Par ailleurs, l’Allemagne encourage l’assainissement, l’extension et l’équipement des établissements d’enseignement professionnel publics et privés, l’accent étant mis sur le secteur agricole et les métiers s’y rapportant. Les établissements d’enseignement professionnel ainsi sélectionnés doivent être dotés des moyens d’accueillir à l’avenir un plus grand nombre de jeunes et d’améliorer la qualité de leur offre de formation initiale et continue. Des outils et machines modernes seront acquis à cette fin et des formations continues adaptées seront réalisées pour les enseignants et enseignantes. En outre, la qualification du personnel scolaire sera encouragée dans le but d’améliorer la qualité de la gestion des établissements dans leur ensemble. L’Allemagne apporte un soutien supplémentaire au Togo à travers l’initiative régionale « Compétences pour l’Afrique » de l’Union africaine.   

Promotion de l’emploi et de la création d’activité

Dans le but de soutenir l’emploi des jeunes, la coopération allemande au développement adopte une approche visant à renforcer les capacités des différents acteurs togolais et à appuyer leurs efforts de réforme dans ce secteur. Des stages de perfectionnement d’entrepreneurs  qui sont spécialement conçus, et qui assistent les travailleurs indépendants et les entrepreneurs dans une gestion efficiente et durable jouent un rôle crucial à cet égard. Intégrés dans les programmes d’enseignement de la formation professionnelle, ces stages sont de plus en plus proposés sous forme numérique à travers la plateforme d’apprentissage en ligne du BMZ (Africa Cloud/atingi). Par ailleurs, les conseils fournis aux principaux ministères relatifs à la mise en œuvre d’une stratégie nationale du marché du travail, ainsi que la mise en place de services de développement des entreprises à l’échelon régional seront au cœur de la coopération.

Promotion du secteur privé : accès au financement et aux débouchés

Nous contribuons à la promotion du secteur privé togolais, entre autres dans le cadre de la Coopération financière à travers des lignes de crédit accordées par la KfW Banque de développement à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). Celles-ci facilitent l’accès au financement pour les petites et moyennes entreprises et l’accès au crédit-logement. Dans le secteur agricole, nous soutenons les petites et moyennes entreprises agricoles dans la transformation et commercialisation de leurs produits et nous appuyons les établissements financiers dans l’élaboration de services financiers adaptés. Le but poursuivi est de rapprocher le secteur agricole informel des structures et normes formelles reconnues à l’échelle régionale et internationale. Procéder de la sorte permet de créer de nouveaux débouchés et de vendre les produits agricoles togolais à des acheteurs qui veillent aux chaînes de livraison équitables.  


Autres contenus

Retour en haut de page