Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Informations sur les demandes de visa, l’entrée sur le territoire allemand et les dispositions de quarantaine

20.07.2020 - Article

Vous trouverez ici des informations sur les demandes de visa, l’entrée sur le territoire allemand et les dispositions de quarantaine.

Veuillez noter qu'à compter du 01 février 2020, les frais pour le dépôt du visa Schengen seront de 53.000 FCFA (adulte) / 27.000 FCFA (enfant, 6-12 ans). Nous vous prions d'apporter la somme juste. Merci de votre compréhension.

Informations sur les demandes de visa, l’entrée sur le territoire allemand et les dispositions de quarantaine

1. Traitement des demandes de visa

À l’heure actuelle, la délivrance de visas n’est possible que dans les cas exceptionnels suivants:

  • les demandes qui relèvent des dispositions d’exception des restrictions d’entrée (conformément à la communication de la Commission européenne du 16/03/2020 – 115 version finale):
    - les professionnels de la santé, les chercheurs dans le domaine de la santé et les professions des soins de la santé
    - les travailleurs frontaliers, les personnels chargés du transport dans le domaine des marchandises et les autres domaines nécessaires (par exemple, les membres d’équipage des avions)
    - les diplomates, le personnel des organisations internationales, le personnel militaire et les travailleurs humanitaires dans l’exercice de leurs fonctions
    - les passagers en transit (y compris ceux qui ont été rapatriés dans le cadre de l’assistance consulaire)
    - les passagers voyageant pour des raisons familiales imperatives
    - les personnes ayant besoin d’une protection internationale ou pour d’autres motifs humanitaires
  • les demandes de regroupement familial
  • les demandes de travailleurs qualifiés relevant des catégories suivantes:
    - les travailleurs qualifiés disposant d’une offre concrète d’emploi telle que définie dans la loi sur l’immigration de travailleurs qualifiés et dont la preuve est apportée par la Déclaration d’emploi
    - les scientifiques / chercheurs
    - les personnes détachées et personnels employés dans les technologies de l’information et de la communication, à condition qu’il s’agisse de cadres et de spécialistes
    - les cadres
    - les spécialistes en informatique
    - les emplois servant l’intérêt public
    En font également partie les visas de court séjour pour les déplacements d’affaires urgents à condition que le demandeur démontre de manière suffisamment plausible (par exemple à l’aide d’une attestation de son employeur) que son entrée sur le territoire allemand est absolument indispensable, y compris au regard de la pandémie.
    Le demandeur doit prouver que sa présence en Allemagne est obligatoire (par exemple au moyen de son contrat de travail), que son emploi est nécessaire d’un point de vue économique et que ce travail ne peut pas être reporté à plus tard ni être effectué depuis l’étranger (présentation d’une attestation de l’employeur / du donneur d’ordre). La nécessité économique fait référence aux relations économiques et / ou à l’économie de l’Allemagne ou du marché intérieur. Le voyageur est tenu de se munir des justificatifs correspondants lors de son déplacement et de les présenter au contrôle aux frontières.
  • Les étudiants dont les études ne peuvent pas être effectuées entièrement depuis l’étranger. Toutes les personnes qui disposent d’un avis d’admission (même si un cours de langue ou un stage a lieu en amont) relèvent de cette exception. En revanche, ne peuvent pas en bénéficier: les candidats ayant postulé pour faire des études en Allemagne et les personnes venant en Allemagne pour y suivre un cours de langue (cours de langue isolé) et chercher ensuite à intégrer un programme d’études universitaires. Les visas de court séjour ne sont toujours pas autorisés pour les étudiants. Le caractère obligatoire de la présence en Allemagne doit être prouvé à l’aide d’une confirmation de l’université en question (p. ex. par courriel), étant précisé que les documents doivent également être présentés au contrôle aux frontières


2. Procédure simplifiée de délivrance d’un nouveau visa

I. Visas nationaux (pour les séjours de longue durée ; visas de catégorie D)

Les restrictions d’entrée actuelles peuvent ou ont pu, dans certaines circonstances, rendre impossible l’utilisation, pendant sa durée de validité, d’un visa national délivré par l'ambassade à Lomé avant même l’entrée en vigueur le 17 mars 2020 desdites restrictions d’entrée.

Par conséquent, dès que l’entrée sur le territoire allemand est de nouveau possible, un nouveau visa national peut être délivré sur demande dans le cadre d’une procédure simplifiée. Cette procédure n’est possible que si le seul changement concerne la date du voyage. Le motif et le lieu de séjour doivent rester identiques.

La demande informelle de délivrance d’un nouveau visa selon une procédure simplifiée doit être déposée jusqu’au 11 septembre 2020 inclus auprès de l'ambassade à Lomé. Pour ce faire, veuillez contacter l'ambassade par e-mail: info@lome.de. Le cas échéant, il est nécessaire de soumettre les documents actuels qui prouvent que les conditions préalables sur la base desquelles le visa initial a été délivré sont toujours remplies. En principe, il n’est pas nécessaire d’obtenir un nouvel entretien personnel ni de prendre rendez-vous.

Il es possible de présenter des scans ou des photocopies des documents originaux.


II. Visas Schengen (pour les séjours courts dont la durée n’excède pas 90 jours ; visas de catégorie C)

Une procédure simplifiée de délivrance d’un nouveau visa n’est pas possible actuellement pour les visas Schengen (séjours dont la durée ne dépasse pas 90 jours).


3. Restrictions d’entrée pour l’Allemagne

Une entrée depuis le Togo est en règle générale impossible en raison des restrictions d’entrée existantes. Vous pouvez consulter des informations complémentaires dans la rubrique Nécessité impérieuse.

L’entrée sur le territoire allemand à partir de nombreux États est soumise à des restrictions. Avant votre voyage, veuillez également vous renseigner auprès du Ministère fédéral de l’Intérieur pour connaître les dispositions particulières qui s’appliquent au pays à partir duquel vous souhaitez vous rendre en Allemagne.

Une entrée sur le territoire allemand est en principe possible à partir des pays suivant :

  • États membres de l’UE
  • États associés à l’espace Schengen : Islande, Norvège, Suisse et Liechtenstein
  • Grande-Bretagne
  • Autres pays à partir desquels l’entrée est autorisée en raison de l’évaluation par l’UE de la situation épidémiologique

Une entrée sur le territoire allemand à partir d’autres pays n’est possible que dans des cas exceptionnels. Dans ces cas, la condition préalable est la présence d’une Nécessité impérieuse.

4. Règles de quarantaine applicables à l’entrée sur le territoire allemand

Les entrées depuis le Togo sont, en principe, soumises à l’obligation d’observer une quarantaine à domicile de 14 jours dès l’entrée sur le territoire.


Lorsque l’entrée sur le territoire allemand intervient après un séjour préalable dans une zone à risque au cours des 14 jours précédents, vous êtes tenu(e)s

de vous rendre directement à votre destination dès votre entrée en Allemagne,

de vous y isoler en observant une quarantaine à domicile et

de vous enregistrer par courriel ou téléphone auprès de l’autorité compétente pour vous, c’est-à-dire en général l’office de santé publique de votre domicile / lieu d’hébergement.

Exception: en cas de transit

En cas de transit, le voyageur n’a pas l’obligation de s’isoler à domicile. Dans ce cas de figure, le voyageur est toutefois tenu de quitter immédiatement le territoire de la République fédérale d’Allemagne.

Exception: lorsque le résultat de test négatif est prouvé

Si vous pouvez apporter la preuve que vous n’avez pas été contaminé par le SARS-CoV-2, ces dispositions de quarantaine ne s’appliquent pas.

La preuve doit en être apportée à l’aide d’un certificat médical. Le test de biologie moléculaire indiquant la présence éventuelle d’une infection doit être réalisé au plus tard 48 heures avant l’entrée sur le territoire (en d’autres termes, le prélèvement doit avoir été effectué au plus tard 48 heures avant l’entrée sur le territoire). Le test doit avoir été réalisé dans un État membre de l’Union européenne ou dans un État offrant un niveau de qualité équivalent.

Le test peut également être effectué après l’entrée sur le territoire

  • au lieu de franchissement de la frontière ou
  • au lieu d’hébergement.

Le résultat du test doit être conservé pendant au moins 14 jours après l’entrée sur le territoire, que le test ait été pratiqué avant ou après l’entrée sur le territoire. Sur demande, il doit être présenté à l’office de santé publique.

Retour en haut de page